Vente de maison à Toulouse


Après une année 2014 assez morose, Toulouse connaît un regain d'attractivité depuis le début de l'année 2015 grâce à des réaménagements urbains d'une grande ampleur et à son fort développement économique. Tous les professionnels immobiliers s'accordent à dire que c'est l'une des meilleures destinations pour invertir dans la pierre.



Prix immobilier en légère hausse


Selon une récente estimation du prix immobilier à Toulouse, on a pu déduire que le marché de la ville rose connaît une légère hausse ces derniers mois. Dans la métropole, le mètre carré de bien immobilier s'échelonne entre 1797 euros à 3817 euros, soit une moyenne de 2664 euros.


Parallèlement, les transactions restent très sages. Le nombre des ventes est plutôt satisfaisant. Durant les 12 derniers mois, une évolution du prix au mètre de 6,4% a été enregistrée. La plupart des acquéreurs cherchent des maisons à 3 pièces qui occupent 19,4% du marché immobilier. À Toulouse, le mètre carré de maisons vaut en moyenne 2873 euros, soit un prix compris entre 2155 euros et 4310 euros.


La demande est surtout forte sur la rive gauche de Toulouse à Saint-Cyprien, à Patte d'Oie, à Casselardit et à la Cartoucherie.


Sur les villes proches de Toulouse, prix des biens immobiliers : Prix immobilier à L'Union 2991 €/m2, prix immobilier à Cornebarrieu 2977 €/m2, prix immobilier à Auzeville-Tolosane 2923 €/m2, prix immobilier à Saint-Michel 2909 €/m2, prix immobilier à Aurin 2907 €/m2



Vente d'appartements en hausse de hausse


Selon les chiffres publiés par l'Observer, les ventes d'appartements sur le marché toulousain connaissent particulièrement une forte évolution. Une augmentation de 51% est constatée au cours du 1er trimestre de l'année. Le marché est très actif et les acteurs immobiliers restent optimistes sur le sort du secteur dans les mois à venir.


579 appartements ont été vendus durant ce premier trimestre 2015 contre 382 sur la même période en 2014, avec un prix qui oscille entre 2093 euros à 4186 euros le mètre carré. Les professionnels de la ville prévoient 6000 ventes d'ici la fin de l'année. Ce résultat positif est surtout lié à la politique mise en place par le gouvernement en faveur du logement.


ch be lu ca